UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2009

Manger et boire méditerranéen

3 verres de vin par jour pour un homme, 2 verres par jour pour une femme, un jour d'abstinence par semaine c'est ce que recommande de consommation maxi, l'Organisation mondiale de la santé, (OMS) boisson associée à une alimentation de type méditerranéen.

Une nouvelle étude vient étoffer l’imposant dossier scientifique en faveur du régime méditerranéen. Le régime crétois pourrait faire partie de l’arsenal thérapeutique des psychiatres pour leurs patients dépressifs.

Le régime méditerranéen est, rappelons-le, une alimentation reposant essentiellement sur une grande consommation de fruits, de légumes, de noix, de céréales entières, d’huile d’olive et de poisson, arrosés d’une quantité modérée de vin rouge. La consommation de viande rouge est réduite à 1 fois par semaine. Une alimentation également relativement pauvre en produits laitiers…

Cette nouvelle étude nous vient d’une très grande publication médicale : the Archives of General Psychiatry. Les chercheurs ont remarqué que les habitants des pays du pourtour méditerranéen étaient moins enclins à la dépression que les personnes des pays nordiques.

L’alimentation jouerait-elle un rôle ?

Afin de répondre à cette question, les habitudes alimentaires de plus de 10 000 espagnols participant à l’étude SUN ont été analysées.

Après un suivi de 4 ans et demi, 480 cas de dépressions furent diagnostiqués.

Les chercheurs ont montré que les personnes ayant une alimentation fidèle au régime crétois risquent statistiquement moins de souffrir de dépression. Le mécanisme d’action est bien évidemment difficile à expliquer. De nombreuses composantes du régime crétois agissent positivement sur le système vasculaire, sur l’inflammation, réduisent le risque de maladies cardiovasculaires, et vont jusqu’à réparer certaines cellules altérées par des phénomènes d’oxydation.

Autant de facteurs susceptibles d’être impliqués dans la survenue d’une dépression.

Selon l’investigateur principal de cette étude, le Dr Almudena Sanchez-Villegas, il ne faut pas chercher quel est l’ingrédient miracle contribuant à faire chuter le risque de dépression. C’est bien le régime crétois dans son intégralité qu’il faut considérer.

« Il est plausible que ce soit l’association synergique d’oméga-3 avec d’autres acides gras insaturés, d’antioxydants, de flavonoides, de folates et de vitamine B qui soit à l’origine de cet effet protecteur naturel ».

Le régime crétois, à prescrire dès les premiers signes de dépression !

Source

Association of the Mediterranean Dietary Pattern With the Incidence of Depression
Almudena Sánchez-Villegas, BPharm, PhD; Miguel Delgado-Rodríguez, MD, PhD, MPH; Alvaro Alonso, MD, PhD; Javier Schlatter, MD, PhD; Francisca Lahortiga, BA, PhD; Lluis Serra Majem, MD, PhD; Miguel Angel Martínez-González, MD, PhD, MPH
Arch Gen Psychiatry. 2009;66(10):1090-1098.