UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2011

crise de l'Euro

Problèmes économiques de la France au sein de l'Union Européenne et de la zone euro

« Je veux rapprocher la France d'un modèle qui marche: l’Allemagne.»Cette déclaration, fil rouge de l'intervention de Nicolas Sarkozy le 27/10/2011 à la télévision semble dessiner la ligne de sa future campagne présidentielle, il a déclaré à plusieurs reprises que la France devait prendre exemple sur la réussite économique de l'Allemagne et tenter de la rattraper dans la compétition économique mondiale.

On ne se rend plus compte, en général, que le paysage économique de la France, au propre et au figuré a profondément changé depuis une trentaine d'années , ce qui explique les dérives de nos finances publiques et le chômage de masse en particulier de nos jeunes. On compare la situation en Europe de l'Allemagne et celle de la France, l'une à la balance commerciale très favorable et positive, aux finances saines, au chômage minimal, à la population heureuse de vivre, alors que notre pays est en pleine déprime, anxieuse de l'avenir, aux finances déséquilibrées, et sans perspective d'avenir pour sa jeunesse. Mon fils Pierre qui vend une bonne partie de sa production viticole en Allemagne, me décrit la différence entre la situation de la rive droite du Rhin, florissante aux nombreuses activités de production et sa rive gauche française ou les seules constructions sont celles des entreprises commerciales dans des zones dédiées au commerce. C'est le signe d'une différence de politique économique de long terme , l'une dynamisant et préservant la fonction productive dans ses composantes petites et moyennes entreprises, ses grands groupes faisant preuve preuve d'une réussite exemplaire (WW), alors que la France a laissé délocaliser beaucoup de ses activités de production, l'agriculture étant encore le seul élément, pour une vivace part, qui obtient de bons résultats à l'export, mais pour combien de temps ??.

Dans le grand match économique entre l'équipe de France et celle d'Allemagne, a lieu une curieuse évolution, il semble que les français n'ont pas encore compris les principes de concurrence internationale, et les orientations imposées par l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dirigée pourtant par un Français, M. Pascal Lamy, alors que les allemands font l'inverse depuis 2004.

 

Quelques chiffres 2010/2011:

Taux de croissance de l'économie: F: 1% A: 3,6%

Taux de Chômage: F:9,8% A: 6,7%

Salaire annuel brut moyen: F: 25753€ A: 23897€

Inflation: F: 1,7% A: 1,2%

Export: F: 478 M€ A:1 117M€

Balance commerciale: F: -3,9M€ A:+87,7M€

Déficit budgétaire: F:-149,8M€ A: -88M€

Montant total de la dette publique:

France: 1710 milliards d'€ soit 26155 € par habitant (65 millions d'Hab) 82% du PIB

Allemagne: 2079 milliards d'€ soit 25 350 € par habitant (82 millions d'Hab.)75% du PIB

 

En 2005 (OCDE) la durée moyenne de travail était de 1372 heures en Allemagne et de 1446 en France. Nous étions compétitifs, par rapport à l'Allemagne mais la durée moyenne annuelle de travail était de 1923 heures en Tchéquie, et de 1970 heures en Pologne. Français et Allemands n'étaient plus compétitifs. Les Allemands ont décidé de repousser l'âge de la retraite à 67 ans , alors que le grand débat en France était la retraite à 60 ans, certain arrêtant leur activité à 50 ans!!

 

La coopération Franco-Allemande a fait l'objet d'un Traité entre la République Française et la République Fédérale Allemande, dit « Traité de l'Élysée » , signé le 22 janvier 1963 par Charles de Gaule et Konrad Adenauer, qui a créé les sommets franco-allemands et a mis en place les programmes de coopération dans différents domaines.

Mais ces volontés de convergences se sont émoussées progressivement, les principes de gouvernance économique des deux pays ont divergé depuis un quinzaine d'années,la France à choisi, de façon volontaire ou implicite, d'abandonner des pans entiers de son industrie et de ses PME, préférant acheter les productions de pays bénéficiant de coûts d'élaboration faibles, la grande distribution, complice, mettant en place un système d'approvisionnement adapté, confortant ainsi ses marges.

Cette situation a entraîné de nombreux problèmes sociaux, chômage des jeunes, réductions du nombre de salariés des activités productives y compris en agriculture, difficultés pour les salariés de plus de 50 ans de retrouver un emploi, déséquilibre des systèmes de protection sociale et de retraite, gestion des services publics désordonnée et déséquilibrée, forte volonté politique de réduction des emplois publics, privatisation de nombreux services publics....Le déséquilibre des finances publiques s'est aggravé, entraînant le recours, de plus en plus à l'emprunt, et suscitant l'inquiétude des financeurs internationaux, ce qui provoque une augmentation des taux d'intérêt de la dette, et la forte dégradation de l'économie française. Pour sauver les apparences d'une bonne gestion de l'Etat Français, les Gouvernements ont organisé le transfert de nombreuses charges traditionnelles de celui ci, voies, routes et réseaux, services sociaux, et bien d'autres services, vers les collectivités territoriales :Régions, Départements, syndicats de communes, Agglomérations communales, et communes, ce qui a entrainé un déséquilibre national et contraint ces collectivités territoriales à recourir de façon souvent désordonnée à l'emprunt. On évite, officiellement, de cumuler cet endettement avec celui de l'État, afin de limiter l'effet désastreux sur le public.

Le débat sur le maintien ou de la disparition de la référence AAA par les agences internationales de notation est une péripétie qui semble accessoire, elle conditionne, à cause de la faiblesse de la gouvernance européenne, et de l'attitude du gouvernement français s'opposant, par dogmatisme, à une orientation fédérale de l'économie européenne, le niveau de la dette internationale du pays Le redressement de l'économie française demandera à la population française d'importants sacrifices, notamment, financiers.

La situation est tout autre en Allemagne et dans un certain nombre d'États de l'Europe du nord. La Suède est un modèle de réadaptation d'une situation assez semblable il y a une dizaine d'années, à celle de la France aujourd'hui. Ce pays , membre de l'Union Européenne, mais n'ayant pas adopté l'€, a réussit à protéger son modèle social tout en réduisant nettement son endettement et son taux de chômage.

a suivre :Déprise agricole et désindustrialisation

 

21/11/2011

Consommez des vins avec modération

 Textes édités par l'Association "les 4 vérité du Vin"

Qu’est ce que la modération dans la consommation de vin ?

Pour parler de modération , il faut parler de limite et comment fixer des limites avec des hommes , des femmes , des gros, des maigres , des petits , des grands ?

L'exercice paraît difficile mais pas impossible, tout d’abord il faut scinder le thème en trois :

/ alcoolémie au volant :
Une expérience qui peut donner des repères à vérifier sur soi même : les vignerons de Fronton ont demandé à 95 adultes en 2004 de boire 37,5 cl de vin à 12° ,pendant un repas , les tests étaient faits avec un éthylomètre c'est à dire un matériel de Gendarmerie étalonné par le Laboratoire national d' Essais, et un huissier était là, du sérieux donc.

Tous les participants ont mangé un repas classique , carottes ou charcuterie, steak frites , fromage ou dessert . Les résultats d'alcoolémie ont été les suivants :

  • 100% des hommes même les hommes de petite taille et de faible poids étaient à 0,46 gr* juste après le repas et surtout 1 heure après car c'est là le pic de concentration - et même 97% des hommes avaient moins de 0,34 ( ou encore seuls 3% avaient 0,46 gr )
  • 67 % des femmes étaient à moins de 0,34 gr . En fait les deux seules alcoolémies positives,( 0,58 gr ) étaient deux femmes de moins de 55 kg qui avaient eu du mal à finir leur troisième verre, c'est injuste mais les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant l'alcool.


2°/ Quant à la modération vis à vis de la santé c'est un autre sujet , les études épidémiologiques sérieuses ne disent pas toutes la même chose , certaines disent que le seuil journalier au delà duquel la courbe est moins favorable à une consommation bénéfique pour la santé ,est de 4,5 verres de 12 cl de vin à 12°, d'autres que c'est trois , si vous retenez la valeur basse de 3 pour les hommes et 2 pour les femmes, vous avez une consommation modérée qui est optimale pour votre santé

Enfin il y aussi la modération sur l'instant et si vous consommez en ¼ d' heure votre maximum journalier, vous n'êtes pas bien raisonnable...
Voir les études de Serge Renaud, du professeur Mukamal et de Klatsky sur la Consommation modérée


En conclusion il y a de multiples occasions dans la vie pour se comporter avec modération , que ce soit pour le beurre, le sel , le sucre , la vitesse automobile, le sport ou l'exposition au soleil, pour une vie responsable et savoureuse en famille comme en société.

La modération est aussi un apprentissage de la vie, les vignerons et les personnes passionnées par le vin doivent transmettre ce savoir.

* 0,46 gr = ,046 gramme d'alcool par litre de sang