UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/08/2011

Suite proposition de loi protection du vin

 

J'ai pris connaissance des 2 propositions de loi déposées à l'Assemblée Nationale par plus de 170 députés de la majorité (certains ont signé les deux propositions). La première déposée par Jean Pierre Grand (60 députés environ), reprend le sens de notre texte de motion adopté par la Chambre d' Agriculture de l'Hérault le 28 mars 2011. La seconde proposition a fait l'objet d'une reformulation d'un rédacteur qui souhaitait sans doute s'éloigner du texte professionnel et faire preuve d'originalité, il a innové en souhaitant distinguer entre les types de vin qui pourraient bénéficier de la protection introduite dans le code rural. Mais ses connaissances dans ce domaine datent quelque peu. Il ne semble pas savoir que le règlement européen qui s'applique aux vins français a profondément changé.

 

Il n'existe maintenant que deux catégories de vin ,

 

1°- les vins sans indication géographique, (sans IG) mais dont l'étiquette peut comporter des mentions sur le nom du vin , le millésime de récolte et le nom du ou des 2 cépages qui la caractérise, ce sont les anciens vins de table, qui ont subi une mutation administrative qui les rapproche dans le présentation et leur composition des vins concurrents du nouveau monde .

 

2°-les vins avec indication géographique (avec IG) catégorie elle même subdivisée en 2 sous catégories, les vins a Indication Géographique Protégée (IGP qui comprend les anciens vins de Pays dont les règles de production ont évolué) et les Appellations d'Origine Protégées (AOP qui comprend les anciennes AOC et les VDQS qui sont y progressivement intégrés. Leurs règles de production identiques en Europe sont fondée sur l'établissement de cahier des charges par IGP ou AOP par l'intermédiaire d'Organismes de Gestion agréés regroupant production et mise en marché à adhésion obligatoire, dont la mise en oeuvre est contrôlée par des organismes privés indépendants agréés. Ces changements fondamentaux sont progressivement appliques à tous les vins avec IG européens.

 

La proposition de loi N°3476 présentée par Jean-Charles Taugourdeau député de la 3° circonscription du Maine et Loire (adresse à Beaufort en Vallée 49250) comporte un paragraphe excluant une catégorie de vin qui n'existe plus, puisque les vins sans IG qui les ont remplacés ont des règles d'étiquetage destinés à promouvoir leur commerce au plan international.

 

C'est bien l'ensemble des vins français, sans exclusion, qui doivent bénéficier d'une protection par le code rural au titre de leur qualité de partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique de notre pays.

 


Le président Sarkosi est venu jeudi 28 juillet ,à la rencontre du monde vigneron à Chateauneuf du Pape. Plusieurs vignerons et responsables professionnels lui ont posé la question de la suite qu'il souhaite donner  aux propositions de loi formulées dans un sens identiques par 200 parlmentaires français en vue de la protection du vin français, comme l'ont déjà fait les parlementaires espagnols pour les vins d'Espagne.

 Sarkozy était extrêmement mal à l'aise sur le dossier "vin et santé" et qu'il n'y avait pas eu moyen de le lui faire aborder en soi. Ni de lui faire boire une goutte de vin quelqu'il soit. Il a fait un commentaire sur l'alcool au volant et on sentait bien qu'il s'opposerait à toute action parlementaire visant à protéger le vin !!
   Dommage pour nous mais surtout pour lui... à divers points de vue !
Nous allons donc poursuivre notre projet uniquement par la voie parlementaire.
   L'important c'est de ne pas perdre courage, n'est-ce pas ?

Voici la note synthétique remise par nos amis présents ce jour là à Chateauneuf, au membre du cabinet du Président suivant les problèmes viticoles:

-Le vin fait partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique de notre pays et il faut de le protéger.

 

Pourquoi??

 

– Le vin, patrimoine bimillénaire, culturel, cultuel, paysager et économique français, transmis de génération en génération, a beaucoup contribué à la renommée de notre pays et tout spécialement de sa gastronomie au yeux du monde.

 

- La vigne et le vin constituent, en France, une des bases principales du développement touristique, par la qualité reconnue de ses paysages façonnés, la protection et l’entretien du patrimoine immobilier et monumental qu’elle permet, par la culture de l’accueil et par son rôle primordial dans les arts de la table, éléments indiscutables de l’art de vivre à la française.

 

  -L’activité viticole française grâce a ses performances sur le marché mondial, représente un élément essentiel de la balance commerciale du pays, et permet des centaines de milliers d’emplois directs ou indirects dans ses entreprises agricoles, techniques et commerciales présentes dans 18 de ses 22 régions métropolitaines.

 

  -L’enseignement des techniques de la viticulture et de vinification dispensé par nos écoles d’agronomie accueillant de nombreux étudiants étrangers dans ses centres de recherche, est reconnu comme le premier au plan international.

 

-La majorité de la population française, celle de la plupart des médias et des leaders d’opinion souhaitent que soient maintenus et protégés les activités artisanales vigneronnes, la production des vins français, et la reconnaissance internationale dont elle jouit.

 

-Ces réalités objectives sont trop souvent contestées, entretenant une confusion entre la nécessaire lutte anti-alcoolique protégeant la santé publique et les apports positifs permis par la consommation modérée de vin, démontrés par la plupart des études récentes.

 

Comment protéger la vigne, le vin et les vignerons:

 

Par son inscription au code rural, grâce à une décision parlementaire, au titre du patrimoine culturel et gastronomique national protégé.

A suivre...

 



 



 



 



 

Commentaires

Bonjour,
j'ai consulté avec attention votre dernière note et vous propose de venir participer à une table ronde sur la viticulture que nous organisons le 23 septembre prohain à Béziers autour de Nicolas Dupont Aignan, candidat à l'élection présidentielle de 2012 , d'élus et "professionnels" de la viticulture locaux...et notre "nicolas" acceptera lui volontier de gouter à la production locale !!!
Cordialement,
G. ANNET

Écrit par : ANNET | 04/08/2011

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour la grande entrée et informatif. Je dois admettre que je n'ai jamais entendu parler de cette information, j'ai remarqué de nombreux faits nouveaux pour moi. Je tiens à remercier
pour m'avoir aidé dans mes études. Sans eux, je ne suis rien. Merci!
Cordialement,

Écrit par : Information Systems Essays | 06/09/2011

Je vous remercie également.

Écrit par : maillot de foot | 15/11/2011

vous m'aidez vraiment! avant de partir je veut dir que votre flux rss n'est pas visible pour tous le monde

Écrit par : movers | 15/04/2012

Les commentaires sont fermés.