UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/11/2010

Parisianismes !!!!

Lorsque j'ai préparé, à la Chambre d'agriculture, les interventions a faire lors de Dionysud, pour informer sur l'oenotourisme, j'ai découvert l'existence d'une étude produite par Atout France, concernant la situation de l'oenotourisme dans chacune des régions viticoles. Le Languedoc Roussillon est qualifiée de "région un peu brute" dont l'ambiance est un peu rustre !!!
J'ai formulé des remarques au président de Atout France dont vous trouverez le contenu ci après!!
Bien cordialement


 

Monsieur Renaud Donnedieu de Vabres

 

Président du Conseil d'Administration de

Atout France

23, place de Catalogne 75014 Paris

 

Monsieur le président,

 

J'ai pris connaissance avec intérêt de l'étude « Tourisme et Vin » que vos services ont élaboré et diffusée, en appui de l'action du Conseil Supérieur de l'oenotourisme, Conseil lui même chargé de la mise en place territoriale du label « Vignobles et découvertes » et des prix nationaux de l'oenotourisme.

J'ai bien noté que notre région, malgré l'importance géographique, sociale, économique de la vigne et du vin en Languedoc-Roussillon était considérée par Atout France, dans son rapport, comme peu active dans le domaine de l'oenotourisme. Je pense que cette appréciation relève d'une méconnaissance de la réalité de notre région. Bien sûr, chaque région a son caractère propre, la notre est plus artisanale, et l'inscription des vignes et du patrimoine immobilier viticole dans les paysages est différente d'autres régions bien mieux appréciées par Atout France.

Mais cela ne justifie en aucune façon le jugement négatif, sans nuance, que portent les rédacteurs du rapport, sur la viticulture et les vignerons du Languedoc Roussillon, en employant les termes : « Région un peu brute » dont l'ambiance est  « un peu rustre »

Je consulte mon dictionnaire Robert: Brute, qui représente un état primitif, peu évolué, ou inorganique, grossier, rudimentaire, « c'est ainsi que devaient naître ces âmes vivantes d'une vie brute et bestiale (Bossuet)

Rustre, Homme grossier et brutal « ... elle a été révoltée par votre grossièreté de rustre... (Maupassant)

Nous n'avons pas en Languedoc-Roussillon le nombre de châteaux un peu prétentieux que les bourgeois anglais ont bien aimé ailleurs, mais notre authentique histoire vigneronne millénaire, a laissé sur le territoire les nombreuses marques d'une vie intense et talentueuse. Depuis l'implantation Étrusque 5 siècles avant notre ère, suivie de l'arrivée des Grecs, puis des Romains, ayant créé un superbe vignoble commercial du Rhône aux Pyrénées qui perdure. Pline l'Ancien décrivait à cette époque Burdigala (Bordeaux) emporium, lieu de foire et de commerce, comme ne pouvant porter de vignes tant était marécageuse la région! Puis après vinrent les Bénédictions de l'époque Carolingienne, dont le mouvement s'étendit sur toute l'Europe chrétienne, à partir de notre région, entraînés par saint Benoît d'Aniane et Louis le Pieux, créateur d'un millier d'Abbayes ayant chacun leur vignoble .Je mentionne pour mémoire, l'école supérieure d'agronomie de Montpellier qui a marqué l'histoire viticole mondiale et dont les différents services annexes jouent actuellement un rôle très important, dans le cadre agronomique et viticole international.

Nous avons de nombreux lieux d'accueil eonotouristiques, équipés et fonctionnant toute l'année, capables de recevoir dans de bonnes conditions, les touristes français et étrangers qui la parcourent. Le Comité Régional du Tourisme a dénombré 1400 caves touristiques, et 900 000 visiteurs sur l'année, les lieux prestigieux ne manquent pas, venez visiter l'Abbaye de Valmagne, celle de Fontfroide, le Château de Flaugergues, la cave coopérative de Cabrières et son espace muséographique, et bien d'autre d'égale valeur.

Est ce, ce que vous qualifiez de région un peu brute, et d'ambiance un peu rustre ?

J'espère que vous réparerez rapidement ces appréciations désobligeantes et inappropriées, dans vos publications, et que vous prendrez à l'avenir les précautions de relecture nécessaires pour éviter ces stupidités.

 

Je vous prie d'agréer Monsieur le Président, l'expression de mes salutations très distinguées

 

 

Jean Clavel

 

Commentaires

je pense que les rapporteurs du rapport, sur la viticulture et les vignerons du Languedoc Roussillon, en employant les termes : « Région un peu brute » dont l'ambiance est « un peu rustre » voulaient simplement souligner que c'était :
> et j'ai aimé votre réponse en termes "chatiés" parlant à des hommes quelques peu "Châtrés "
je n'ai pu résister de faire ce jeu de mots "Crus "il est vrai mais que Diantre je ne suis qu'un vilain un Rustre ,une Brute de ce pays .
Je vous salue, Monsieur pour avoir aussi bien répondu .

Écrit par : D.Renault | 07/11/2010

et toc!

Écrit par : barbel | 07/11/2010

Il y a quelques jours je m'étais étonné de voir qu'aucun Label « Vignobles et découvertes » n'avait été décerné par le secrétaire d'état au Tourisme, Hervé Novelli.
cf. http://www.agrisalon.com/fr/permalien/article/3975001/Les-dix-premiers-labels-Vignobles-et-decouvertes-decernes.html

Grâce à vous Jean Clavel je comprends enfin pourquoi la région est passée à travers.

Les initiatives en matières d'oenotourisme sont pourtant nombreuses en Languedoc-Roussillon et n'avons pas attendu que des technocrates se penchent sur la question pour agir.

Merci d'avoir réagi et attendons avec vous la réponse du directeur d'Atout France.

Écrit par : Olivier Barbel | 08/11/2010

J'imagine que pour un(e) Languedocien(ne), prendre ce rapport dans la figure n'a rien d'agréable. Pour autant, il faut reconnaître que l'accueil œnotouristique dans cette belle région est souvent entre un peu "brut": qu'il s'agisse de restauration et d'hôtellerie principalement ou parfois même (mais moins souvent) d'accueil au domaine, le compte n'y est pas, on est très loin de ce qui existe par exemple en Alsace, Vallée de la Loire, Bordelais ou Bourgogne. Il suffit de tenter de commander un verre de vin dans n'importe quel bistrot de Narbonne, Béziers ou Carcassonne pour réaliser à quel point cette région tourne le dos à ses vins pourtant remarquables. Oui, il y a de très gros efforts à faire!

Écrit par : Les Pi(c)rates | 08/11/2010

Il est -somme toute agréable - de constater que malgré tous les efforts de modernisation, de mondialisation, de mise en exploitation intensive, cette région qu'est le languedoc et le Roussillon, semblent imperméables aux évolutions, à ces élans civilisateurs. Rude? Oui. Rustre? Oui. Aux jours où tout sera conforme ailleurs, tel un seul standard, peut-être, ceux-là même y trouveront un peu d'authenticité....

Écrit par : ODA Production | 08/11/2010

Bravo d'avoir réagi et de ne pas avoir laissé passer ça ! Je ne sais pas si on doit le comprendre comme du racisme ou comme un reste de colonialisme (je n'oublie pas qu'à une lointaine époque, des barbares agressifs venus du nord sont venus nous apprendre l'intolérance !) mais c'est révoltant !

Écrit par : Luce | 15/01/2011

Les commentaires sont fermés.