UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2009

Une fois encore!!!

Un cop de mail :
(une fois de plus)

Tous les titres de première d’hier et d’aujourd’hui de la télé, des radio, des journaux, d’internet (Orange en a fait sa page d’accueil avec l’image d’un verre de vin qui se remplit) Libération, Le Monde, Midi Libre, traitent du même sujet : les dangers en matière de santé de la consommation du vin.
C’est nouveau : le premier verre est dangereux.
Seul le « Progrès » de Lyon donne un article faisant appel aux responsables du Beaujolais en face de l’article reprenant la communication de l’INCA,( institut national contre le cancer).
On peut se poser la question de savoir pourquoi cet institut de création récente (2004) lance cette action de communication reprise immédiatement sans analyse ni esprit critique par tous les principaux médias français. Est-ce parce que vient en discussion à l’Assemblée Nationale l’article 24 de la loi HPST qui prévoit de supprimer toute possibilité de dégustation gratuite des vins ?
C’est à partir d’une publication de l’INCA qui vient de sortir, que l’agence de com de l’INCA a lancé cette bombe, très efficace si l’on se réfère au nombre de Unes qu’elle a suscité :

Nutrition et prévention des cancers :
Des connaissances scientifiques aux recommandations
Extraits :
C’est à par 1 : estimation de l’augmentation du risque de cancers par verre d’alcool calisées dans le cadre du rapport WCRF/AICR 2007)
< Pourcentage d’augmentation du risque de cancers
<* Significatif pour ces localisations. Une augmentation de risque de cancers de 10 % pour <** Augmentation de risque estimée à partir d’une méta-analyse d’études cas-témoins.
_________________________________________________

Les médias ont associé Paule Martel, directrice de recherche à l’INRA, qui a ajouté : toute consommation quotidienne de vin est déconseillée

Questions :

Quelle est la valeur scientifique de ces affirmations :
Si elles sont avérées, certifiées par les principales autorités scientifiques mondiales en la matière, il n’y a plus aucun avenir dans la production viticole française et son environnement technique, de recherche, de mise en marché…..

Comment est on passé du French Paradox, qui a eu un impact si important aux Etats-Unis, et des découvertes du professeur Serge Renaud , et des D. Lanzmann, Guéguen, ayant démontré les qualités du vin en matière de santé a cette situation catastrophique aujourd’hui. ??

Il faut que la filière vinicole française et surtout ses représentants nationaux, s’expriment sur ce sujet fondamental. L’organisme « Vin et Société » a été chargé et financé par la filière viti-vinicole de gérer cette problématique. Il est bien silencieux !!!

Que vient fait l’INRA dans cette galère ???

A suivre………………………….

Jean Clavel 18/02/2009


Commentaires

Le vin est une cible comme une autre, c'est un moyen de justifier des actes et des paroles qui vont permettre de mettre en place des missions, des campagnes, des cibles. Quand on écoute un médecin aujourd'hui, il ne faut plus rien faire, ça cela donne le cancer, ceci, cela abîme les yeux, etc. Mais les choix faits aujourd'hui seront encore différents dans 10 ans. Quand il s'agit d'évoquer la consommation des jeunes et les accidents qui en découlent dans les journaus on parle du vin et l'image est souvent un verre de vin, alors que celui qui boira du chablis en boîte de nuit à vingt ans, il ne doit pas courir les rues. La réalité médicale, mais elle peut s'appliquer aux avocats, aux assureurs... c'est que les lois sont faites pour faire prospérer ces métiers (loby). Si tout le monde est en bonne santé qui va aller leur rendre visite ? Quant au manque de recul des médias, il est lié à l'idée qu'on se fait en France de l'honnêteté naturelle des médecins. C'est acquis donc on ne conteste plus.

Écrit par : brice O'hayon | 19/02/2009

Voir l'article sur le site LaNutrition.fr
http://www.lanutrition.fr/Alcool-et-cancer-faut-il-croire-l-Institut-national-du-cancer-a-3243.html

Écrit par : Kiloway | 19/02/2009

Merci à Kiloway de m'avoir fait découvrir le magazine La Nutricion, et l'analyse critique et scientifique de l'argumentaire faussé de l'INCA. J'ai pu diffuser cette information qui sera relayée partout. Comment un organisme d'Etat financé par le Trésor Public peut-il engager une campagne de communication tous médias nationale sur des bases trompeuses, mettant en cause une filière économique qui est la première source financière nationale dans le cadre du commerce d'exportation ???
C'est un mystère insondable ???
JC

Écrit par : Clavel | 20/02/2009

Les commentaires sont fermés.