UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2009

2008 ? qu'attendre de 2009 ????

Crise financière et économique (Propos 2)

 

Je pense à toutes ces familles qui sont victimes des licenciements entraînés par la brutale chute des ventes de l’immobilier, des voitures et des biens de consommation, victimes aussi de la cessation d’activités individuelles, de la nécessaire réduction des dépenses familiales et  le développement de l’épargne de précaution, des pertes réelles ou virtuelles dues l’érosion des valeurs boursières ou d’entreprises, de l’externalisation des activités vers des pays à faible coût. La croissance des demandes d’aide à l’ANPE, n’est qu’un indicateur partiel du malaise de notre société bien fragile,  car fondée sur les achats d’impulsion provoqués par la publicité et financés par le crédit. La création constante de besoins nouveaux des individus par la communication est peut être arrivée à son terme.

A lire l'excellent papier de Paul Jorion sur son blog, il est l'un des intellectuels qui a prévu et décrit les aspects et conséquences de la crise mondiale actuelle

L’ENA-hors-les-murs, janvier 2009

Publié par Paul Jorion dans Economie, Matières premières, Monde financier, Subprime

L’année de la crise : et ce qui devait arriver arriva… http://www.pauljorion.com/blog/?p=1377#comments

Extraits :

Le processus qui se dessinait à la fin de l’année 2007 a hélas poursuivi la marche inexorable qui semblait devoir être la sienne et le tableau qui doit être dressé un an plus tard s’apparente à celui d’un film catastrophe du pire acabit.

Le bilan de l’année écoulée est en effet accablant : les bourses mondiales ont perdu en un an 40 % ou plus de leur valeur. Wall Street telle que nous la connaissions a disparu : Bear Stearns est mort en mars, absorbé par la banque commerciale J.P. Morgan Chase, Lehman Brothers en septembre et Merrill Lynch fut absorbé lui le même jour par une autre banque commerciale, Bank of America. Pour échapper au même sort, les deux banques d’investissement survivantes, Goldman Sachs et Morgan Stanley, se métamorphosèrent en banques commerciales. Deux des principaux établissements financiers américains ont également été engloutis : Wachovia, la 5e banque commerciale rachetée par Wells Fargo, le No 3, et Washington Mutual, qui fut la première caisse d’épargne du pays, rachetée comme Bear Stearns par J.P. Morgan Chase. La finance américaine qui régnait avec superbe sur le monde en est réduite à la partie congrue tant pour son influence que pour sa taille, ayant perdu 350.000 employés en un an. .........................;

.........................;Mr. Sarkozy, en locomotive de la contestation de la position dominante du dollar, position contestée en raison de la perte d’influence des États–Unis et de la responsabilité de ceux-ci dans le déclenchement de la crise, réussit à faire se tenir une réunion du G-20 qui cherchait à se présenter comme l’équivalent d’un Bretton Woods II, du nom de la réunion qui s’était tenue dans cette localité du New Hampshire en 1944 et qui avait alors créé un ordre monétaire mondial fondé sur le dollar, ancré lui à l’or. La réunion ne fut cependant qu’un pétard mouillé, réaffirmant de manière incantatoire le caractère intangible de la logique de marché et de la propriété privée comme fondements de l’ordre financier mondial et se contentant de prôner la mise en œuvre de règles prudentielles déjà existantes mais dont le climat de laissez-faire instauré par l’ultralibéralisme des trente dernières années avait suspendu l’application effective. 

 

11:19 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.