UA-391811903-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/04/2006

Les rails de la Colère

Pièce de Théatre écrite par Jean Claude Audemard à partir de faits réels qui se sont produits à la gare et sur la voie ferrée de Paulhanet dans le village lui même le 20 et le 21 juin 1907.

A la suite des évènements de Narbonne et Béziers le Général Bailloud a le sentiment qu'il lui faut d'urgence des renforts militaires. Il pense au 142° d'infanterie cantonné à Lodève, et envoie à 0h57 un télégramme au colonel Exelmans commandant de ce régiment. Il arrive entre ses mains à 2h.20 "Dirigez d'urgence sur Béziers 2 bataillons par train spécial" (800 hommes, 20 chevaux, 2 voitures de corvées, et tous les bagages)Le colonel fait ce qu'il peut. Mais il n'existe à Lodève qu'un train de voyageur ordinaire qui doit partir vers 5h. Il réussit à embarquer 6 compagnies, les chevaux et les voitures dans des conditions précaires. Comme il y avait des échanges téléphoniques avec la gare de Paulhan, pour avoir des wagons supplémentaires, la population est avertie du passage du convoi, et la voie est coupée. De nombreuses péripéties vont suivre... le sous préfet de Lodève s'en mèle, et il est enlevé par les vignerons qui le menacent de lui couper les oreilles.......La pièce devrait être montée en juin 2007 par le theâtre de la Rampe-TIO avec Claude Alranq à la mise en scène.

Les discussions sont en cours pour savoir qui assurera la production ( projet lourd et coûteux ! ).

Pour populariser le projet nous avons lancé une campagne de lectures théâtralisées ( Roujan, Pézénas, Paulhan...d'autres pourraient suivre ).

PROJET   :   - PAULHAN / 1907 - la révolte des vignerons
- Auteur : Jean-Claude AUDEMAR - Mise en scène : Claude ALRANQ
- Producteurs : Mairie de Paulhan + … ( ? )
TITRE   :   « Les rails de la colère »
                   (« PAULHAN... tout le monde descend ! » / « Passaràn pas ! » …)
GENRE   :   THEATRE / Mélange des genres (reconstitution hystérique)
PERSONNAGES   :
                     les autorités                                                 le peuple
- NUMA CROUZET (le docteur)                       - FELIX (jeune paulhanais du comité viticole)
- LAPAIRE (le chef de gare)                               - Mme HORTENSE (femme du chef de gare)
- CARRIERE (le maire)                                       - HONORINE (la poissonnière)
- LEULLIER (le sous-préfet)                               - Melle ADELE (la télégraphiste d’Aspiran)
- EXELMANS (le colonel)                                  - DELPRAT (le brigadier)
                                                                           - DELMAS (le cheminot)
THEMATIQUE   :
     « Il y a dans toutes les tragédies un soupçon de grotesque. Le village de Paulhan (2.000 habitants en 1907), entre Clermont-l’Hérault et Pézenas, va offrir un cadre à ce mélange des genres. A toute cette affaire manquait l’enlèvement d’un sous-préfet. Cet épisode va se produire, et le malheureux fonctionnaire, à qui des vignerons en colère proposeront de couper les oreilles, passera près du martyre.
     Mais qu’allait-il faire dans la plaine viticole, ce sous-préfet de Lodève, arrondissement du nord du département où la vigne était rare ? Il obéissait tout simplement à sa conscience, cherchant à dégager un autre malheureux, colonel celui-là, empêtré dans ses cantines et son matériel, bloqué à la gare de Paulhan par les villageois des environs. »
(Guy BECHTEL « 1907 La grande révolte du Midi »)

Pièce de théatre écrite par Jean Claude Audemard  à partir de faits réels, qui se sont passés à Paulhan les 20  et 21 juin 1907, 


 

La pièce devrait être montée en juin 2007 par le theâtre de la Rampe-TIO avec Claude Alranq à la mise en scène.

Les discussions sont en cours pour savoir qui assurera la production ( projet lourd et coûteux ! ).

Pour populariser le projet nous avons lancé une campagne de lectures théâtralisées ( Roujan, Pézénas, Paulhan...d'autres pourraient suivre ).

 

SYNOPSIS   :
Prologue : l’Enterrement. (Après-midi du 20 juin 1907) Alors que le Languedoc vit des heures tragiques, à Paulhan, obsèques civiles d’un vigneron qui, ruiné par la crise viticole, s’est suicidé.
Acte I : Mobilisation générale. (Au petit matin du 21 juin) Avertis du passage imminent d’un train de militaires (le 142ème de ligne basé à Lodève) se dirigeant vers Béziers-Narbonne, théâtre d’événements gravissimes (fusillade des manifestants et mutinerie du 17ème régiment), les cheminots de la gare de Paulhan et les responsables du comité viticole passent à l’action : il faut stopper l’armée et immobiliser le train en démontant les rails de la voie du chemin de fer.
Acte II : Echec d’Exelmans. Face à face musclé entre la troupe et le peuple, cheminots et vignerons harcelant les soldats du colonel Exelmans. Matinée de confusion, brèves échauffourées et repli des soldats vers la gare d’Aspiran. Dès midi, Exelmans impuissant et bloqué a perdu la bataille du rail !
Acte III : Echec de Leullier. Le sous-préfet de Lodève venu à la rescousse des militaires échoue dans sa tentative de conciliation. Héroïque et verbeux, il est pris en otage par la foule et molesté par les plus excités. Martyrisé et miraculé, il est sauvé in extremis par le médecin et les autorités du village.
Epilogue : la Naissance. (Nuit du 21 au 22 juin) Après avoir frôlé la catastrophe Paulhan retrouve le calme. Les militaires rentrent bredouilles mais soulagés à Lodève, et le sous-préfet rossé mais glorieux à Montpellier. Tard dans la nuit, Numa le médecin est appelé pour un accouchement, dans la maison d’un vigneron paulhanais.
EVALUATION   :
- Durée du spectacle : 1 heure 45. Technique lumière et son : La Rampe-TIO
- Comédiens : une dizaine (Professionnels de La Rampe + Stagiaires + Amateurs du TAG)
- Figurants : une cinquantaine d’éléments (soldats et manifestants) par les asso de Paulhan

Les commentaires sont fermés.